Mieux vaux tard que jamais...

J'ai proposé courant février à Mamzelle Gwen de participer à cette superbe idée de faire le Tour du Monde en 232 recettes! Je devais donc vous soumettre ma recette grenadienne (hé oui!) avant le 26 mars...

Mais c'était sans prendre en compte le fait qu'à passé 30 ans, avec un mari et deux enfants, il m'est soudain venu l'idée saugrenue de reprendre une formation de trois ans dont l'échéance arrive dans... 2 mois (rien que de le dire, ça me stresse...).

Donc je vous l'ai déjà dit, depuis quelques temps, mes priorités sont ailleurs...mais il me fallait honorer mon engagement, question de déontologie personnelle!

3278021529_6f657d2528_mLa Grenade est un pays des Petites Antilles, membre du Commonwealth, situé dans le sud-est de la mer des Caraïbes, à 160 km des côtes du Vénézuela. Son territoire englobe l'île de Grenade proprement dite et les îles de Carriacou et Petite-Martinique, dites îles Grenadines. La Grenade est aussi connue sous le nom de "l'île aux Epices" pour sa  culture en particulier de la muscade et d'autres épices.

Pour la petit histoire (ou la grande, c'est vous qui voyez), la Grenade fut découverte par Christophe Colomb en 1498 qui la baptise alors "Conception". Face à la farouche hostilité de la population locale, les Espagnols abandonnent l'île après lui avoir donné un nouveau nom, Granada, venu d'une province epagnole en Andalousie.

Côté gastronomie, après d'intenses recherches et grâce à mes quelques restes de notions d'anglais, j'ai découvert qu'elle était essentiellement orientée vers la consommation de poissons et évidemment de variations autour des épices, à commencer par la muscade, emblème de l'île. La muscade est ainsi mélangée à de l'alcool, des yaourts et de nombreux desserts. Les Grenadiens en font également un sirop dont ils arrosent notamment leur poulet rôti.

Le plat traditionnel de l'île reste le Oil Down, sorte de râgout de porc fumé dessalé mijoté dans du lait de coco avec des fruits d'arbre à pain. Le nom de ce plat est dû au fait qu'il est cuit lorsque tout le lait de coco a été absorbé et que seule l'huile de coco reste au fond du plat.

C'est donc ce plat traditionnel nous avons dégusté avec plaisir avant-hier soir. J'ai remplacé le porc fumé par de la rouelle de jambon et les fruits d'arbre à pain étant une denrée rare dans le Pas de Calais, j'ai lu que l'on pouvait les remplacer par des pommes de terre. Et la patate, chez nous, on connait!

Je vous le conseille, c'est simple, relativement économique, original et délicieux!

Oil Down

DSC03831

Ingrédients pour 4 à 6 personnes:

- 800 gr de rouelle de jambon coupée en gros cubes

- 12 pommes de terre à chair ferme de taille moyenne

- 6 oignons nouveaux

- 1 gousse d'ail

- une branche de céleri

- 1 petit piment rouge

- deux branches de thym

- 1 càs de curry

- 1 càc de gingembre haché (ou en poudre)

- 1 grosse pincée de noix de muscade

- 40 cl de lait de coco

- 20 cl de crème liquide

- 1 càs de persil haché

- 1 càs de ciboulette hachée

- sel et poivre

PREPARATION

- Hacher les oignons nouveaux avec une partie de leur tige, ainsi que la gousse d'ail et la branche de céleri.

- Dans une cocotte (en fonte de préférence), les faire revenir dans un peu d'huile ou de beurre avec les branches de thym, le temps d'exhaler les parfums. C'est là aussi qu'intervient le piment épépiné et haché, mais n'étant pas fan, je n'en ai pas mis. A vous de voir!

- Y ajouter les cubes de rouelle et les faire revenir quelques minutes pour qu'il prennent couleur mais sans dorer. Saupoudrer des épices et bien enrober le contenu de la cocotte.

- Ajouter les pommes de terre pelées et coupées en gros cubes également. Mélanger le tout et verser le lait de coco et la crème liquide. Saler et poivrer.

- Couvrir et laisser cuire à feu doux environ 35 minutes, jusqu'à ce que les pommes de terre soient fondantes.

- Au moment de servir, saupoudrer de persil de de ciboulette. On peut aussi y ajouter à l'assiette de la noix de coco rapée.